le banc de Geneviève

  La mosaïque réserve des surprises ! Au départ, un banc pour enfant...Je choisis le motif de la poupée russe toute ronde, toute sage, qui remplit bien les douze centimètres de hauteur dont je dispose. Mais ma poupée russe verrouillée, emboîtée dans ses tiroirs, se rebelle. Elle lâche ses nattes, se tortille dans une danse endiablée avant de retomber groggy. Et voilà comment un simple motif prend une dimension politique « après coup ». Ma mosaïque, c'est « la ballade des Pussy Riot » qui crient leur révolte et se font la belle !

 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    provensal (vendredi, 09 novembre 2012 14:33)

    C'est tres beau ,mais moi j'hesite depuis longtemps j'avais peur que ça fasse froid aux fesses.je pense qu'une fois fini on ne s 'assoie plus du tout .Chapeau .genevieve P