Parcours - CV


De mon histoire familiale sont nées mon expérience et ma passion pour la mosaïque.

 

Dans les années 80, mon père a été à l’initiative de cette activité, répondant à des demandes pour des projets grands formats.

 

J’ai quitté les beaux-arts de Bordeaux pour rejoindre l’entreprise familiale, j’avais 20 ans. Autodidactes et innovants, nous nous sommes rapidement spécialisés dans les fresques monumentales, mettant au point de nouvelles techniques et répondant aux demandes du monde entier (notamment au Moyen-Orient où l’ornemental est très apprécié).

 

Ma formation et mon expérience se sont construites d'année en année, et après 32 ans dans ce domaine, j’évolue désormais sur 4 univers :

 

- un univers artistique, avec des pièces alliant céramique et mosaïque, me permettant d’expérimenter et de découvrir ce que la matière peut me réserver de nouveau. j'ajoute à cela ma nouvelle collection URBAN en smalt, travail sur la photo urbaine.

 

- un univers dédié aux portraits en grès cérames coupés, j’affine ma technique au fil de mes réalisations, avec une méthode toute personnelle. Je travaille sur une collection de visages ethniques qui est la base de cette initiative.

 

- un univers de conception, suivant les demandes des clients, pour maintenir un savoir-faire de longue date, avec la satisfaction de réaliser des décors uniques et personnalisés.

 

- et un univers formation, pour l’échange, la convivialité et le plaisir de transmettre un savoir-faire qui s’acquière au fil du temps.

Entre héritage et créativité, le monde de la mosaïque est très riche, ayant pour seule limite l’imagination. J’y évolue au quotidien avec un plaisir sans cesse renouvelé.

 

CV en bref

 

1982 BAC E, Villeneuve sur Lot (47)

1983 Ecole de stylisme-mode, Paris (75)

1984-1986 Beaux Arts, bordeaux (33)

1987 à 1992 - Sté Art Edition, Castelsarrasin (82)

Graphiste et responsable de projet pour des réalisations en mosaïque conçues pour tous les continents (voir les archives), utilisation essentiellement de matières industrielles généralement non coupées.

1994 à 1998 - Asso Act'Art, Marmande (47)

Responsable de la section Mosaïque, responsable de projet pour la réalisation de décors en mosaïque avec ou sans coupe. Ateliers artistiques tout public.

2001 - Création de l'asso Ceram'Archi, dédiée aux activités culturelles et artistiques autour de la céramique, de la mosaïque et du verre. Organisation des ateliers pédagogiques. Interventions et animations autour de la mosaïque.

1999 à aujourd'hui, Entreprise Individuelle (en 47 et 40), Mosaïste plasticienne:

-Création et réalisation de fresques en mosaïque en national et international.

-Formations loisirs et professionnelles.

-Créations et réalisations de pièces artistiques en mosaïque et matières mixtes.

 


Mon parcours dénote du peu d'importance que je donne aux concours, médailles et toutes autres formes de reconnaissances liées au jugement académique. Je suppose que cela ouvre des portes importantes aux artistes qui s'y prêtent.

Je suis née dans une famille marginale, en rupture avec les doctrines, mes parents ont adhéré au fameux mouvement 68ard. Je reconnais en garder une certaine autonomie dans mon travail, j'ai appris directement dans l’atelier familial en les accompagnant d’abord sur leurs projets puis en reprenant l’activité professionnelle à ma façon. 

 

Ma partie artistique ne cherche pas à coller à un mouvement, une tendance, un style en vogue, j'en suis indubitablement affranchie, mais plutôt à ce que j'ai envie de réaliser. Mes idées sont plus ou moins engagées, elles peuvent être vues  d'un abord esthétique ou, par leur thème, nous donner à réfléchir de ce que nous sommes et de l'empreinte que nous laissons sur tout, absolument tout, dans ce monde qui n'a pas besoin de nous pour tourner.

 

J'ai gardé aussi une grande estime pour certaines figures qui ont été essentielles dans mon parcours, je n'ai pas eu que mes parents comme tuteurs, je vous les présente dans l'ordre chronologique de nos rencontres:

 

Jean Perrin, directeur export de CERABATI puis PARAY CERAMIQUE (71-75) qui nous a adopté dès notre première rencontre à Batimat, notre partenariat était autant amical que professionnel, il nous a donné la chance de travailler sur des commandes prestigieuses.

 

Michel Philippon, directeur des affaires culturelles de Marmande (47), salarié LEOLAGRANGE, Artiste dans l'âme, ancien ami de mes parents, son potentiel à monter des projets artistiques nous a ouvert de nouveaux horizons avec l'asso Act'Art. Nous avons ensemble des discussions passionnées et engagées pour parler du monde artistique et de ce qui l'entoure.

 

Bernard Davadan, acteur incontournable de l'évolution culturelle Fuméloise(47), à reçu de mes parents la formation qu'il avait besoin pour accompagner le projet céramique de son association portugaise, puis présent lors de projets céramiques à Valeilles, un peu trop ambitieux pour nos mains de femmes, à ma mère et à moi,  nous avons partagés durant plusieurs années notre passion pour la création. Mes premiers pas à Fumel se sont faits grâce à lui. Nous nous sommes appréciés comme des membres d'une famille choisie.

 

Geneviève Provensal, passionnée de mosaïque, ayant participé à plusieurs stages d'été animés par ma mère à Valeilles, m'a aidé à démarrer mes premiers cours adultes au centre culturel de Moissac (82). Nous gardons l'une pour l'autre une amitié qui m'est chère, toujours présente à mes ateliers, elle est restée une inconditionnelle de notre tempérament de "femmes L'Huillier" très proche de ses valeurs.

 

Je ne peux citer toutes les personnes qui m'ont aidées et accompagnées tout au long de mon parcours par leur générosité, leur amitié ou même leur engagement pour  l'art  et  la liberté d'expression tant la liste est longue, mais  je ne les oublie pas.

 

je lis dans des articles ce qui se dit de nous, ici, le blog PARISLADOUCE présente sur la Station Porte des Lilas à Paris, XX° ligne11 notre parcours en plus de l'histoire de cette réalisation.

 

Et dernièrement,

Patricia Marini-Metge, Journaliste du Sud-Ouest a écrit un article sur notre Saga publié dans le MAG le 13 Fev 21 Elle est venue me voir en décembre et au fil de nos échanges a voulu connaitre autant mon histoire que celle des fondateurs de mon périple, mes parents. Par le jeu du destin, ma mère s'est éteinte fin décembre à l'âge de 82 ans, après de longues années d'errances qui ont eu raison d'elle et de nous! Alors, de parler de ce qu'elle a fait dans sa vie de si beau, de si incroyable à ce moment là était comme si elle s'invitait au projet. Je lui dédie cet article qui, l'a connaissant bien, le dédira à l'homme de sa vie, mon père.


les années céramique de Pepsy et Michel dans leur atelier de Valeilles (82)